Assemblée Générale de Budapest 29/04/10

<Retour à la liste

L’Union Internationale des sociétés de transport combiné Rail-Route (UIRR) a tenu son Assemblée Générale se 28 avril à Budapest. Cette manifestation annuelle a réuni 18 Opérateurs de Transport Combiné (TC) européens afin de discuter des performances réalisées en 2009 ainsi que des perspectives de reprise qui feraient oublier la crise économique ayant entraîné un déclin sans précédent des volumes de TC.

Le Rapport Annuel 2009 de l’UIRR et la brochure Statistiques publiée simultanément brossent le tableau des pertes considérables de trafic en Transport Combiné se montant à -17% par rapport à l’année précédente (en incluant le nouveau membre IFB, ces pertes ne s’élèvent qu’à 6%). Le déclin du TC a été exacerbé par les efforts obstinés du secteur de la route visant à maintenir leur trafic à n’importe quel prix, sans compter le blocage par les décideurs politiques du processus d’harmonisation des conditions économiques pour les différents modes de transport. La mise en vigueur des programmes de perception électronique des taxes routières visant à faciliter l’application des principes de « l’utilisateur-payeur » et du « pollueur-payeur » a été gelée dans de nombreux pays, de même que les augmentations des taxes routières planifiées de longue date alors que plusieurs gestionnaires d’infrastructure ferroviaire ont été autorisés à augmenter les coûts d’accès aux sillons.

Néanmoins, les opérateurs de TC n’ont rien perdu de leur foi en ce produit unique qui combine efficacement la flexibilité des entreprises de transport routier pour les premiers et les derniers kilomètres d’un acheminement, avec la vitesse, la fiabilité et la durabilité environnementale du rail électrifié. Ainsi, les sociétés UIRR ont lancé 21 nouveaux services sur les principaux corridors de fret en Europe dans un effort de renforcement de leur offre et d’anticipation de la reprise économique.

Lors de la discussion sur les actions que le secteur du Transport Combiné pourrait prendre en vue de renouer avec la croissance des dernières décennies, il est apparu très rapidement que seules des améliorations de productivité et de qualité pourront l’y aider. Une augmentation de la longueur maximale autorisée des trains, mise en œuvre de façon homogène au moins sur l’ensemble d’un corridor fret, et l’augmentation du poids maximum à l’essieu sont parmi les mesures les plus souhaitables.

Les membres UIRR ont également discuté en détail des difficultés qu’ils ont commencé à rencontrer en 2009 au plan de la collaboration avec leurs partenaires ferroviaires de fret et aussi en tant qu’utilisateurs principaux de l’infrastructure ferroviaire en Europe. Une transparence moindre, des augmentations injustifiées de prix et une incertitude croissante entourant les flux de trafic ferroviaire ont toutes freiné le développement du produit du TC. Il a donc été décidé lors de l’Assemblée Générale que l’UIRR publiera sous peu une prise de position sur les problèmes du TC en direction du secteur ferroviaire avec pour objectif de faciliter les améliorations dans ce domaine.

Rudy Colle, Président Exécutif de l’UIRR a fait valoir que « la mission de l’UIRR pour l’année à venir est de continuer à se battre pour un cadre réglementaire qui soit juste équitable pour tous les modes en concurrence, et pour obtenir une reconnaissance des bénéfices du système de Transport Combiné par les décideurs. ». Le TC a permis d’économiser 2,25 million de tonnes d’émissions de CO2 en 2009 par rapport au cas de figure où ces mêmes acheminements auraient été réalisés entièrement par la route. De plus, le TC joue un rôle pertinent en recourant au rail électrifié qui est le mode de transport le plus sûr et le plus durable d’un point de vue environnemental parmi les chaînes européennes de transport.

Dès le début 2010, les membres UIRR ont noté un rebond dans le développement du trafic, pour lequel ils remettent progressivement en circulation des wagons mis de côté pendant la crise de ces 18 derniers mois.

Fondée en 1970, l’UIRR représente aujourd’hui 18 Opérateurs de Transport Combiné à Bruxelles, lesquels offrent leurs services dans l’ensemble de l’Europe. Les Membres UIRR ont affiché un taux de croissance annuel moyen de 7% au cours de la décennie antérieure à 2009, et malgré le recul de leur activité, ont réussi à acheminer 61,5 million de tonnes de marchandises équivalant à 40,7 milliards de tonnes-kilomètres au cours de l’année précédente.

Documents correspondants
Communiqué DE EN FR
Rapport annuel 2009 de l'UIRR DE EN FR
Statistiques UIRR 2009 EN
Haut