Regional support for Combined Transport in France 06/07/20

<Retour à la liste

Source: https://www.actu-transport-logistique.fr/ferroviaire/34-m-pour-porter-la-capacite-de-clesud-a-155-000-uti-en-2023-554879.php

 

34 M€ pour porter la capacité de Clésud à 155 000 UTI en 2023

Le 19 juin, la Commission permanente Transport de la Région-Provence-Alpes Côte d’Azur (PACA), la Préfecture de Région et le délégué interministériel de l’axe Rhône-Saône ont adopté un protocole de relance du fret ferroviaire dans le Sud. Parmi les investissements stratégiques recensés, les chantiers de transport combiné des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. 34 M€ seront engagés pour tripler la capacité de Clésud sous 3 ans.

En 2023, un pôle ferroviaire de 155 000 unités de transport intermodal (UTI) sera opérationnel sur les communes de Grans Miramas contre 50 000 actuellement. Arrivé à saturation, le site bénéficiera de deux projets simultanés inscrits au Plan État-Région 2015-2020, prolongé jusqu’en 2022. Les travaux d’extension du Terminal d’Avignon Champfleury (85 000 UTI par an) sont prévus à plus longue échéance. Inscrits au CPER 2025-2030, ils visent à augmenter la capacité pour inciter les filières agricole et agroalimentaire et desservir le MIN de Châteaurenard par le rail. L’extension du Terminal Clésud, pour 10,5 millions d'euros (M€) a été décidée tout comme la création à quelques mètres de là, du Terminal Ouest Provence (TOP) pour 23,5 M€. Des investissements assumés entre l’État et le Conseil régional PACA.

Doublement de la capacité

Porté par l’opérateur ferroviaire rail/route T3M, TOP permettra ainsi de libérer la gare du Canet à Marseille vouée à être transformée en parc public dans le cadre de l’opération d’aménagement Euroméditerranée. Exploité par Novatrans/Greenmodal (groupe Charles André), le terminal Clésud verra sa capacité doubler pour atteindre 100 000 UTI. Deux voies ferroviaires de 850 mètres seront construites et adossées à une nouvelle cour de chargement pour les remorques et caisses mobiles.

Sur 4 hectares, TOP va aménager une plate-forme de 900 m de long et 70 m de large pour traiter des caisses mobiles, des conteneurs maritimes et probablement des remorques au gabarit P400 (préhensibles par des pinces). Calibré pour traiter 44 000 UTI au démarrage, le site pourra recevoir 55 000 UTI à terme.

Une croissance de 30 % en 10 ans

"Le trafic de fret ferroviaire est porté par la forte croissance de 30 % en dix ans du transport combiné qui nécessite de nouvelles infrastructures ciblées. Cette dynamique s’explique par la montée en puissance du terminal de Clésud, par le développement de cours ferroviaires privées au Ventillon (Fos-sur-Mer) et par la création de nouveaux services ferroviaires au départ de Fos. Cette croissance est liée au fort développement de la logistique en région avec près de 3 millions de m2 d’entrepôts et 250 ha d’implantations programmées et projetées sur les zones de Fos-sur-Mer, Miramas, Grans, Salon, Saint-Martin de Crau qui regroupent les chargeurs et logisticiens", détaille le protocole de relance du fret ferroviaire en Provence-Alpes-Côte d’Azur adopté le 19 juin.

Pour accompagner le mouvement, la Métropole Aix-Marseille-Provence lançait le 16 juin, un appel d’offres portant sur la réalisation d’une étude stratégique relative au transport combiné sur le territoire. L’étude doit débuter en septembre 2020 pour s’achever au printemps 2021. Elle porte sur la définition des équipements de transport combinés existants ou en projet dans leur environnement, avec leur zone de chalandise, leur clientèle, leurs perspectives de développement.

Haut